Lien partenaire : Groupe La Nouvelle RépubliqueLien partenaire : Groupe Centre France
AccueilActualités et conseilsActualités Allier - La fermeture dans les tuyaux à Diou (18/01/2012)
Actualité et conseils

Actualités

18.01.12

Allier - La fermeture dans les tuyaux à Diou (18/01/2012)

L'espoir de reprise de l'usine Bonna Sabla à Diou est très mince. L'entreprise cantalienne Matière s'est désistée. Après le licenciement de dix-sept personnes en juillet 2011, les quatorze derniers salariés devraient connaître le même sort.

Ils continuent de travailler et, pourtant, ils sont déjà presque condamnés. Les quatorze derniers salariés de l'usine de fabrication de tuyaux à Diou pointeront certainement au chômage début 2014.

L'activité du leader national du béton préfabriqué s'est fissurée ces dernières années. Son chiffre d'affaires a chuté de 8 % en 2010 et son résultat net est négatif. Bonna Sabla s'est lancée dans une vaste rationalisation de ces sites de production sur le territoire. Le groupe, qui emploie 2.200 salariés, a décidé de fermer totalement ou partiellement une dizaine d'usines sur un total de cinquante.

Bonna Sabla a déjà amputé, l'été dernier, l'effectif de son site de Diou de dix-sept salariés, et a spécialisé la production de l'usine créée en 1902 par une autre entreprise dans la fabrication des tuyaux dédiés aux ouvrages hydrauliques.

Le leader français maintiendra l'activité à Diou jusqu'au 31 décembre 2013, avec de la charge rapatriée d'autres sites condamnés. Il espérait sauver les ultimes emplois par le rachat au 1er janvier 2014 de l'usine par l'entreprise cantalienne Matière, propriétaire déjà d'une partie du terrain du site de Diou. Les négociations en cours l'été dernier ont achoppé. « Nous n'avons plus de contacts avec Matière et on s'oriente aujourd'hui vers l'hypothèse d'une fermeture du site », a confirmé Bruno Frankiel, directeur des ressources humaines de Bonna Sabla.

Plus aucun repreneur ne s'est manifesté depuis la rupture des contacts entre Bonna Sabla et Matière. L'espoir du maintien de l'activité sur le site de Diou est très mince : « Nous avons une responsabilité citoyenne. Nous nous engagerons dans une nouvelle convention de revitalisation pour recréer les emplois perdus (lire ci-dessous). On ne ferme pas nos sites de gaieté de coeur. Un licenciement, c'est cruel, surtout que les salariés ont une monocompétence et leur moyenne d'âge est élevée ».

Cinq des dix-sept emplois supprimés ont été recréés près de Diou

Bonna Sabla pouvait se limiter à payer une amende de 90.000 € à Bercy. Le groupe a opté pour une convention de revitalisation, obligatoire pour les groupes de plus de 1.000 salariés lors d’une procédure collective de licenciements.

« Ce n’est pas parce que Bonna Sabla licencie, qu’elle devient étrangère au territoire », a rappelé Christian Michalak, secrétaire général de la préfecture. Engagée dans une convention de revitalisation avec l’État en juin 2011, Bonna Sabla a injecté 90.000 € pour financer la création de dix-sept emplois dans l’arrondissement de Moulins, pour compenser les emplois supprimés sur son site de Diou.

Forte de sa connaissance du terrain, la Chambre de commerce et d’industrie de Moulins-Vichy a été retenue, après appel à candidatures, pour dénicher des employeurs susceptibles d’embaucher.

« Nous avons souhaité conserver l’activité économique là où les emplois ont été supprimés tout en privilégiant le secteur industriel », a résumé Alain Remuzon, élu de la CCI de MoulinsVichy. Cinq emplois en CDI ont déjà été conclus dans un périmètre d’une dizaine de kilomètres autour de Diou. Ces contrats, dont l’un concerne un ex-Bonna Sabla, ont été signés dans des sociétés de 8 à 31 salariés du secteur industriel (chaudronnerie, usinage, fabrication d’éléments en béton). Chaque entreprise perçoit 4.600 € par emploi créé.

Le compte est bon pour la CCI, puisqu’elle dispose de douze autres engagements fermes. Ils se concrétiseront en emploi tout au long de l’année, la convention prenant fin au 31 décembre. Le groupe Bonna Sabla accompagne, aussi, ses ex-salariés dans leur parcours de reconversion.

Groupe Centre France

Espace candidat

Mot de passe oublié ?
Pas encore inscrit ? Je crée mon compte

Entreprises qui recrutent

Voir toutes les entreprises qui recrutent

Espace recruteurs

Cliquez iciPasser vos annonces,
consultez la CV-thèque

Facebook Twitter Echangez - Partager Informez-vous  Contact Pros
La Montagne Le Populaire du Centre Le Berry Républicain L'Yonne Républicaine Le Journal du Centre Centre Presse La République du Centre La Nouvelle République L'Echo Républicain L'Eveil de la Haute-Loire Le Pays Roannais
Informations légales