Groupe Centre France | Groupe La Nouvelle République
Candidat

CENTREMPLOI, l'emploi près de chez vous

Actualités et conseilsEmploiActualités Que diriez-vous d’un certificat de qualification professionnelle ?
Actualité de l'emploi

Actualités

30.10.15

Que diriez-vous d’un certificat de qualification professionnelle ?

Adapté aux aptitudes techniques, c’est une reconnaissance pour le salarié et l’entreprise.

Là où un diplôme valide des connaissances, souvent théoriques, un certificat de qualification professionnelle (CQP) reconnaît le savoir-faire dans un métier donné. Celui de « manager de petites unités commerciales », par exemple, certifie que son titulaire saura élaborer un budget prévisionnel, assurer le suivi des paiements et des encours, réaliser des plannings et se faire le relais de la politique de l’entreprise auprès de son équipe (de commerciaux, de chauffeurs livreurs, etc).

 

Extrêmement répandus dans le secteur industriel, les CQP, dont les référentiels sont élaborés par et pour les entreprises, permettent une adaptation précise des compétences. Dans l’habillement, la restauration, la distribution, la métallurgie, ils garantissent les capacités professionnelles du candidat en vue de son recrutement ou de son évolution dans l’entreprise. Car, si le CQP a d’abord été créé pour reconnaître et adapter les compétences des employés, il s’adresse maintenant aux jeunes et aux demandeurs d’emploi et s’obtient à l’issue d’un parcours de formation le plus souvent individualisé. La durée et les modalités varient en fonction de l’expérience acquise dans le domaine visé. Pour un candidat expérimenté, la validation des acquis de l’expérience peut être mobilisée. Grande est la diversité des CQP. « Dans le secteur de la métallurgie, il en existe près de 200, créés à l’initiative des entreprises et évoluant au même rythme que les métiers, nous explique Isidore Torres, directeur de l’AFPI Centre Val de Loire. Certains disparaissent quand d’autres naissent. » On est alors au plus près des besoins des entreprises. Notez, par ailleurs, que ce secteur prévoit plus de 100.000 recrutements par an d’ici 2025. Sera donc largement concerné par ces embauches le Centre, 6e région industrielle de France.

Retour en haut de la page