formation
Groupe Centre France | Groupe La Nouvelle République
Candidat

CENTREMPLOI, l'emploi près de chez vous

Actualités et conseilsFormationsActualités Technicien plastiques et composites (Lycée professionnel Chaptal à Amboise)
Actualité formations

Actualités

21.11.14

Technicien plastiques et composites (Lycée professionnel Chaptal à Amboise)

Pour quels métiers ?

Être technicien plastiques et composites, c’est assurer la production et la fabrication de produits à partir de ces matières plastiques ou composites. Ce qui signifie aussi travailler des procédés variés (thermoformage, drapage…), dans des industries très différentes : emballage cosmétique, aéronautique, textile…

Pour qui ?

Les élèves du bac pro sortent de 3e. Pour le réussir au mieux, il faut être rigoureux, précis, curieux face aux multiples choix et procédés approchés, avoir un esprit méthodique et logique, savoir travailler en équipe et même avoir une capacité de management et d’initiative importante. Il faut aussi, si possible, avoir une bonne maîtrise de l’anglais professionnel, car les entreprises dans lesquelles les élèves travailleront sont souvent présentes à l’international et exportent (TDL, Plastivaloire, Radiall…).

Quelle formation ?

La moitié de l’emploi du temps est consacrée à la formation technique, avec 10 à 12 h d’atelier par semaine, 2 à 3 h de technologie, 2 h de construction et communication technique. L’autre moitié est constituée des enseignements généraux : anglais, français, géographie, physique, mathématiques, éco-gestion, prévention santé et environnement, sport. Sur les trois ans, les élèves doivent réaliser 22 semaines de stages.

Et après ?

Le lycée Chaptal propose un BTS en alternance. Mais les bac pro sont déjà très demandés sur le marché du travail, notamment dans la région. Et rien qu’avec le bac, les jeunes peuvent espérer être rémunérés entre 1 400 et 2 000 € brut par mois.

 

Témoignage

 

« Le composite demande un travail plus manuel »

« J’espère intégrer une entreprise qui m’intéresse techniquement, quel que soit le domaine. Après, je préfère le composite qui demande un travail plus manuel, et dont on tire une plus grande satisfaction. Ce qui me plaît le plus dans la plasturgie, c'est qu'il faut réfléchir : même s’il y a des bases à connaître, il existe tellement de techniques dans la transformation des matières, d’éléments à observer et à comprendre que l’on développe toujours ses savoirs. Enfin, les débouchés sont importants et on peut compléter son bac pro avec un BTS, une licence pro et même une école d’ingénieur. »

Julien, 16 ans.

 

Coordonnées de l'établissement

Lycée Chaptal

Rue du Clos-des-Gardes

37400 Amboise

Tél. 02.47.23.46.20

lpchaptal.fr/index.shtml

 

Autres établissement

Lycée Pasteur – Le Blanc (36)

 

Les débouchés

Essentiellement les entreprises de plasturgie, majoritairement concentrée en Rhône-Alpes et dans les pays de la Loire. Si ce sont les PME (70 %) qui proposent l’essentiel des postes proposés, de grands groupes d’aéronautique et de l’automobile se sont dotées d’ateliers intégrés.

 

Les centres à la une

Voir tous les centres

Espace pro

Cliquez iciPasser vos annonces

Retour en haut de la page