Les demandeurs d’emploi ont beaucoup évolué…

« En vingt ans, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A,B,C dans la région Occitanie a augmenté de 48%, passant de 396.200 fin décembre 1998 à 585.400 fin décembre 2017 », indique, dans sa dernière étude, le service Statistiques, études & évaluations de Pôle emploi Occitanie. Une évolution nettement supérieure à celle observée en France métropolitaine (de 37%). Une évolution également sensible sur le profil même des demandeurs d’emploi.

Ils sont ainsi beaucoup plus âgés. La part des 50 ans et plus est ainsi passée de 12% fin 2008, à 25% fin 2017 ! « La hausse des seniors dans la population, conjuguée aux évolutions législatives et réglementaires avec notamment le recul de l’âge de départ à la retraite, explique ce constat. La suppression progressive de la dispense de recherche d’emploi a contribué également à cette tendance », commente Pôle emploi. Un vieillissement renforcé par le recul du nombre de demandeurs d’emploi âgés de moins de 25 ans : 13% des personnes inscrites en 2017, contre 18% fin 1998.

Plus âgé, le demandeur d’emploi « type » est aussi plus diplômé. La proportion des personnes titulaires d’un diplôme au moins égal à Bac +2 est passée de 17% à 25% en vingt ans. En revanche «  leur profil en terme de qualification évolue peu, la très grande majorité des demandeurs d’emploi étant toujours des employés ou des ouvriers (à 87%)».

Enfin, comme sur le reste de la France, de plus en plus de demandeurs d’emploi sont inscrits tout en ayant une activité professionnelle. «  Cette expansion continue reflète l’augmentation des contrats courts et du recours au temps partiel constatée ces dernières années sur le marché du travail », souligne Pôle emploi, qui estime toutefois que cette « pratique de l’activité réduite, même si elle est plus souvent subie que choisie, permet de conserver un lien avec le monde du travail et minimise le risque de s’enfermer dans la précarité ».