Occitanie : l’emploi marque le pas dans l’ESS

A la fin du 1er trimestre 2018, les effectifs de l’Économie sociale et solidaire (ESS) régionale perdaient 1900 emplois en un an.

« A la fin du 1er trimestre 2018, les effectifs de l’Économie sociale et solidaire (ESS) régionale s’établissaient à 178.816 salariés, soit une perte de près de 1900 emplois en un an (solde créations / suppressions). Cette dégradation marque une rupture par rapport à la tendance haussière de l’emploi observée au cours des années précédentes (+ 0,8% en 2016, + 0,3% en 2015 et + 1,3% en 2014) », nous apprend la dernière note de conjoncture de la Cress Occitanie.

En cause, la baisse du nombre d’acteurs. « Près de 560 établissements employeurs de l’ESS ont disparu entre le 1er trimestre 2017 et le 1er trimestre 2018 (solde créations / fermetures). » Parmi les douze secteurs d’activité étudiés, la Cress observe ainsi que la moitié d’entre eux a perdu des emplois (c’est le cas dans la santé, les arts et culture, l’hébergement et la restauration…). Un seul en a gagné. Il s’agit du secteur du soutien aux entreprises. Quant aux autres, ils sont parvenus à stabiliser à peu près leurs effectifs (dans l’industrie et la construction, l’action sociale, le domaine du sport et des loisirs…).

Sur le plan géographie, l’étude souligne que la baisse est également généralisée, sauf en Haute-Garonne où le solde net s’établit à + 321 emplois. « Ce résultat est certainement à mettre en relation avec le fort dynamisme dont fait preuve l’ESS sur le territoire de Toulouse Métropole depuis plusieurs années. » Quatre départements affichent à l’inverse une dégradation de l’emploi particulièrement marquée. Il s’agit des Hautes-Pyrénées (- 199 emplois), de l’Ariège (- 220),  des Pyrénées-Orientales (- 354) et l’Hérault (- 738).